lundi 27 février 2017

Crêpes Roses, Pommes Amandes Caramélisées... Colorées Naturellement ! #Astuce Cuisine #10

Des glaçons de jus de chou rouge dans le congélateur, une pâte à crêpe qui demande son reste... et un défi crêpes en folie ! Si, si, je vous rassure, j'ai toute ma tête ;-) Alors aujourd'hui, comme cela fait très longtemps que je n'ai pas publié de recette sucrée, vous aurez en prime ma recette de pâte à crêpes préférée, et une utilisation inattendue du jus de chou rouge ! La recette de pâte à crêpe est assez récente :  à la maison nous adorons les crêpes, mais cela ne fait pas longtemps que nous avons décidé d'ajouter à notre pâte de la levure... et le moelleux est incomparable. De plus elle ne nécessite pas de repos. Associée à des pommes caramélisées... miam miam...


Crêpes Roses, Pommes Amandes Caramélisées... Colorées au chou Rouge


Pour le chou rouge, c'est un peu une lubie : saviez-vous que le chou rouge est un indicateur de pH naturel ? Malheureusement, lorsque le pH est fortement basique, il se décolore, sinon j'aurais toute de suite essayé dans mes savons ;-) Sinon il donne en pH acide un beau rose, et en pH neutre il tire plutôt sur le bleu. Mais je m'égare... Pour revenir à nos moutons, j'ai eu envie d'en congeler un peu en vue d'expérience culinaire futures. Pour remplacer des colorants alimentaires que je n'achèterai jamais. Et puis, manquant d'idées, je tombe sur ce défi, et me voilà partie pour  des crêpes roses... je vous rassure, à ces doses-là, la couleur n'est pas très vive, mais point de goût de choux !

Voici la recette (pour environ 15 crêpes)


Pour la pâte sucrée, rose et moelleuse :
  • 500 g de farine
  • 4 œufs
  • environ 1 litre de lait
  • 1 cuillère à soupe de miel liquide
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 2 glaçons de chou rouge... ou rien pour une couleur neutre ;-)
Pour la garniture (quantité à adapter selon le nombre de crêpes à garnir) :
  • pommes à cuire
  • sucre roux
  • beurre
  • amandes effilées


Crêpes Roses, Pommes Amandes Caramélisées

Mettre la farine dans un saladier avec, le sel et la levure. Y faire un puits, dans lequel vous casserez les œufs. Ajouter le miel et un peu de lait. Pour l'expérience, mettre en fin de préparation le jus de chou rouge et une cuillère à soupe de jus de citron. Mélanger au fouet, en ajoutant progressivement le lait, jusqu'à obtention d'une consistance liquide mais encore légèrement épaisse.

Faire cuire les crêpes au fur et à mesure. Pour la garniture, mettre les pommes et une grosse noix de beurre dans dans une poêle. Ajouter les pommes coupées en morceaux, du sucre roux à votre goût, des amandes effilées. faire cuire à feu vif jusqu'à ce que les pommes soient bien tendres et le sucre caramélisé.

Dévorez sans plus attendre !

Une variante sympa et plus adaptée aux adultes, consiste à remplacer par du rhum le chou et le citron... Essayez, vous verrez ;-)

Et vous, quelle est votre recette de crêpes préférée ?


dimanche 26 février 2017

Pâtisson Farci aux Noisettes et à la Fourme d'Ambert

Par un dimanche aussi gris, des envies de fromage et aussi de vous présenter une recette de pâtisson farci préparé il y a quelques temps (le pâtisson est une courge qui se conserve pendant de long mois). Celui-ci, du jardin d'une connaissance, fut délicieux (et riche ;-)) à base de Fourme d'Ambert, et de noisettes... J'ai pris mon inspiration en lisant une recette de Wattoote qui était préparée au gorgonzola et à la ricotta. Je l'ai modifiée un peu, pour y ajouter un peu de liant, et car je n'avais pas de ricotta. Je trouve que c'est une excellente façon de cuisiner ce légume, qui n'est pas la courge la plus facile à accommoder !


Pâtisson Farci aux Noisettes et à la Fourme d'Ambert


Voici la recette pour 4 personnes :

  • un pâtisson de taille moyenne
  • 220 g de Fourme d'Ambert
  • 50 g de poudre de noisettes
  • 1 œuf
  • poivre du moulin
Retirer le "chapeau" du pâtisson (du côté que vous voulez, l'essentiel étant de ménager une cavité suffisante).


Une belle façon de préparer cette courge atypique


Enlever les graines et les fibres, et si besoin un peu de chair, mais ce n'est habituellement pas nécessaire, le pâtisson étant assez creux.

Mettre le pâtisson vidé et le chapeau à cuire au four sur un lèche-frite contenant un fond d'eau, à 180-190°C pendant 15 à 20 minutes.


Les noisettes se marient parfaitement avec la Fourme d'Ambert...


Mélanger pendant ce temps le fromage émietté avec la  poudre de noisette et l’œuf entier. Poivrez. Ce n'est pas nécessaire de saler avec le fromage qui l'est déjà beaucoup.

Lorsque la chair du pâtisson commence à être tendre, le sortir du four et verser le mélange à l'intérieur. Tasser un peu et remettre au four à nouveau 15 minutes environ.


...pour un plat goûtu dont la richesse est tempérée par la chair du pâisson


Servir avec une bonne salade et déguster bien chaud !

Et vous, comment préparez-vous le pâtisson ?


lundi 20 février 2017

#DIY #Cheveux Facile : Huile de Soin pour Pointes Sèches

Depuis que je suis passée aux shampoings solides maison, je n'utilise plus du tout d'après-shampoing, et ce sans problème majeur pour mes cheveux, pourtant longs et frisés. J'avais déjà considérablement réduit leur utilisation, pour le gain de temps et surtout pour éviter les produits généralement plus que douteux du commerce. Voici donc une alternative au moins aussi efficace que les huiles à base de silicones (issues de la pétrochimie et occlusives pour les cheveux) du commerce, et en plus elle sent délicieusement bon !


Huile de Soin pour Points Sèches Faite Maison



La recette pour environ 30ml :


  • Huile végétale de Brocoli 5 ml
  • Huile végétale de Pracaxi 5 ml
  • Huile végétale de Piqui 5ml
  • Coco silicone (alternative aux silicones, issue de l'huile de coco) 14,5 ml
  • Huile essentielle de pamplemousse 12,5 ml

sinon, en grammes : 4,6, 12,5 et 1 g respectivement.

Ces huiles sont choisies pour leur toucher "non gras", leurs bienfaits pour nourrir les cheveux. Pour celle de piqui à noter en plus une odeur fruité qui parfume de façon intéressante le mélange en synergie avec l'huile essentielle de pamplemousse.

Mélanger simplement les ingrédients dans un bol, puis transvaser dans un flacon compte-gouttes.

Verdict :


J'applique cette huile juste sur les pointes humides, après le shampoing. Elle ne graisse pas les cheveux grâce au coco silicone et au toucher non gras des huiles utilisées, à condition de l'utiliser en petites quantités (5-6 gouttes maxi par application), ce qui en fait un produit très économique. A l'usage, les pointes sont moins sèches et se démêlent mieux.

Cette réalisation est inspirée je crois (je ne retrouve pas la source exacte ;-) d'une recette Aroma Zone, chez qui il est facile de trouver les matières premières, à condition de ne pas se noyer dans leur catalogue pléthorique. Pour qu'elle soit un peu plus écolo encore, il reste à améliorer le choix des huiles pour en trouver des plus "locales". Mais il faut bien choisir, car il ne faut pas que cela soit au détriment du toucher "non gras"... D'autres expériences seront sans doute à suivre donc : )