De la Mâche Sauvage dans mon Jardin... un Délice en Salade !

Mars, c'est le mois où la végétation se renouvelle, où la consommation des plantes sauvages et cultivées peut reprendre son cours... Les années passées, je vous avais proposé de nombreuses idées pour les consommer ces plantes de mars, de l'ortie à l'ail des ours en passant par les oignons rocamboles...

Rosette de mâche sauvage, au milieu des adventices de mon jardin...

Cette année, la situation est bien différente : nous avons déménagé en ville, avec un jardin certes de de taille plus que raisonnable (plus de 1000 m²) mais plus de champs et de chemins bordant la maison pour cueillir de nouvelles espèces à quelques dizaines de mètres de chez nous. Et puis un jardin à refaire entièrement puisque le terrain est récent mais laissé en friche pendant environ 2 ans. Il faudra que je vous montre cela un jour.C'était difficile de mesurer le travail à faire, conséquent, ça n'est rien de le dire. Surtout lorsque l'on part avec nos ambitions :). Lesquelles ? Celles de nous créer un cadre de vie agréable, mais aussi de produire autant que possible malgré notre emploi du temps surchargé de travailleurs modernes le plus possible de végétaux non traités et ultra-locaux !


De la Mâche Sauvage dans mon Jardin...une belle Surprise !

Mais, sur cette page blanche (ou plutôt verte, car envahie par les adventices) j'ai eu l'agréable surprise il y a quelques semaines de me rendre compte que parmi les envahisseuses se comptait de la mâche sauvage à foison ! Et quelle belle découverte !


La mâche sauvage de mon jardin, facile à reconnaître et si proche de la mâche cultivée

La mâche sauvage, Valerianella locusta, est comme son nom latin l'indique, de la famille des valérianes. Elle se reconnaît bien avec sa forme en rosette, ses feuilles caractéristiques à peine plus fines que celles de la mâche cultivée et avec sa racine blanche quand on l'arrache. Elle est très voisine de sa cousine cultivée, d'apparence, comme de goût ! On l'appelle aussi "doucette" du fait de la texture de ses feuilles. 

Et c'est en mars qu'elle est à son apogée. Elle a donc l'avantage de se trouver à une période où les légumes-feuilles tout tendres du printemps ne sont pas encore arrivés. Si on la laisse mûrir on peut observer une délicate fleur bleutée elle aussi comestible.

Nous en avons fait une belle salade, on ne peut plus locale, super fraîche et gratuite ! Bon elle nécessite un peu de préparation toute de même, le seul risque étant de trouver un peu de sable à son pied. Elle s'accommode comme celle du commerce, crue la plupart du temps, comme ici dans cette recette de salade, et avouez tout de même que le goût et la fraîcheur n'ont rien à voir avec celle que vous trouverez en supermarché...

Si vous souhaitez en savoir plus sur la mâche sauvage, mieux la trouver et la reconnaître, je vous conseille de visionner cette vidéo.

Et vous, consommez-vous les plantes sauvages, ou bien les adventices de votre jardin ?


Commentaires

  1. Je n'arrête pas de ramasser, cueillir et manger des plantes sauvages. Chaque repas de midi est constitué de feuilles et fleurs fraîchement cueillis, j'adore ça !
    Bises Céline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Clémentine,
      merci pour ton avis ! Oui je connais ta passion pour les plantes sauvages, car je me rends régulièrement sur ton blog, voir les idées et les photos magnifiques que tu proposes...
      La saison redémarre, alors profites-en bien :)
      bises

      Supprimer
  2. Oui tiens .. je serai curieux de voir votre nouveau jardin ! 1000m2 .. c'est mieux que mes petits 70m2 :(
    Mais .. moi j'ai de la roquette sauvage :) Na !
    Bon courage pour tes preparations !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Fr@nck !
      oui, il faudra que j'en parle de ce jardin... quelques "avant -après" seront intéressants je pense ! En attendant, n'ayant pas de roquette sauvage, je me suis procuré quelques graines, donc je m'y mets aussi, car comme toi je la trouve excellente :)
      @bientôt, belle soirée

      Supprimer
  3. Moi, j'ai eu du pourpier sauvage sur mon terrain que j'ai longtemps pris pour une mauvaise herbe mais mon mari n'a jamais voulu que nous en mangions car il avait peur que l'on s'empoisonne...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marion
      ah c'est dommage, c'est bon aussi le pourpier ! Et sinon tu peux trouver des graines et le semer toi-même, cela passera peut-être mieux ;-)
      belle soirée

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Questions et commentaires bienvenus !

Posts les plus consultés de ce blog

DIY Sérum Visage anti-imperfections à l'Aloe Vera pour le Carnaval des Blogs et des Plantes de Mars : Recette Express

Sirop Maison Mélisse du Jardin et Citron

Que faire avec des Ecorces d'Orange ou de Citron Bio ? Astuce Cuisine #3