Récoltes d'été au jardin : les cucurbitacées

Nous n'avons pas été gâtés par la météo de l'été cette année, mais quelques occasions nous ont quand même été données de se régaler avec des productions maison.

Magnifique fleur de courgette un matin gris du mois d'août...


Les tomates, sont mes préférées, mais aussi très difficiles à entretenir en Anjou sans serre, vu l'humidité ambiante. Les tomates-cerises sont encore assez faciles (elles se ressèment même spontanément) mais les grosses tomates ne mûrissent généralement que la première quinzaine d'août alors que les nuits rafraîchissent et que le mildiou devient de plus en plus présent...

Finalement dans les légumes-fruits (c'est à dire tous ceux qui sont issus de fleurs) ce sont les cucurbitacées qui se cultivent le plus facilement dans notre jardin. Vous avez peut-être vu à quel point certaines variétés coureuses pouvaient envahir rapidement tout un potager...Et elles sont généreuses ! les bonnes années dès début juillet (pas si mal...) et jusqu'en octobre ! Et toute personne qui n'a pas goûté au plaisir de cueillir des courgettes charnues dont le suc perle à la coupe, des courgettes fermes comme rarement on en trouve dans le commerce, ne sait pas ce qu'elle perd ! Avant de commencer à produire ces fruits, il y a plus de 7 ans maintenant nous ne savions pas que les courgettes cueillies jeunes avaient de petites épines légèrement urticantes, comme des "poils" transparents qui piquent les doigts quand on les ramasse...au point de devoir le faire avec des gants quand on a la peau sensible, car bien entendu les tiges et feuilles en sont couvertes et de bien plus costauds ! Ces petits piquants disparaissent dès qu'elles sont un peu manipulées. Donc si vous trouvez des courgettes avec des "poils" dans le commerce, n'hésitez pas à les acheter elles seront sans doute très fraîches et bourrées de vitamines ! Vous l'aurez compris, j'adore aussi les courgettes, et les cucurbitacées en général... je pense qu'il va falloir plus d'un article pour vous en parler !


Nos "potirouilles" de semis spontané

Chez nous cet été il y a eu 2 types de productions par nos cucurbitacées :
  • mes courgettes préférées dont je vous présenterai bientôt 2 variétés parmi les 4 qui ont produit chez nous cette année. Elles nous permettent d'être "autonomes en courgettes" pour l'été au point de lasser sérieusement les enfants de ces légumes pourtant si délicieux
  • ce qu'on appelle chez nous les "potirouilles", terme familial inventé pour décrire un croisement entre des citrouilles et des  potimarrons qui se sont ressemés tous seuls ! En effet  par le jeu d'un compost trop riche en restes de préparation de nos soupes hivernales, épandu sur le lieu de plantation de ces gourmandes (les cucurbitacées adorent le compost et le fumier) nous nous retrouvons avec des variétés croisées, peu intéressantes si ce n'est en soupe. Malheureusement les cucurbitacées s'hybrident systématiquement entre elles, aucune chance donc d'obtenir la variété souhaitée, il faut racheter des graines ou des plants chaque année !
Voici ce que donnent nos plants spontanés de ces fameux "potirouilles"...


Carrés potagers et cucurbitacées courant le long du grillage

Un potirouille bientôt formé...et les poils urticants de ses tiges bien visibles !


Rendez-vous donc fin octobre pour voir ce que l'on pourra faire de ces "potirouilles" !


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

DIY Sérum Visage anti-imperfections à l'Aloe Vera pour le Carnaval des Blogs et des Plantes de Mars : Recette Express

Sirop Maison Mélisse du Jardin et Citron

DIY : Remède Maison à l'Huile Essentielle de Cannelle, contre les Cochenilles et les Pucerons - Astuce Jardin # 1