Pâté aux prunes d'Anjou

Les prunes, suite...et fin ! Avec cette fois-ci le pâté aux prunes, spécialité angevine peu connue sur le reste du territoire. On en trouve effectivement en Anjou quasi-exclusivement, et uniquement en saison, de fin juillet à mi-septembre environ : le pâté aux prunes se mange dès qu'il est fait !

Douceur angevine : le pâté aux prunes à la sortie du four...
  
Voici ce qu'il y a dedans :

  • 1.2 kg de grosses prunes vertes (idéalement, type reines-claudes) entières
  • de la semoule de blé très fine
de la pâte sablée faite maison, bien sûr, avec :
  • 2 œufs entiers
  • 500 g de farine
  • 250 g de sucre
  • 200 g de beurre
  • quelques gouttes d'extrait de vanille
  • Et enfin, pour dorer le dessus, 1 jaune d'œuf dilué avec 2 cuillerées à soupe de lait

Pour la pâte, c'est un peu le même principe qu'ici. Mélanger le sucre avec la farine, ajouter le beurre en petits morceaux puis quand elle commence à s'agglomérer, les 2 œufs entiers et l'extrait de vanille. Faire une boule et laisser reposer 1 heure minimum.

Séparer la pâte en deux parties dont l'une est un peu plus grosse, pour le dessus. Étaler un cercle de pâte assez épais, et disposer dans un moule à manqué ou un moule à tarte à bords hauts. Saupoudrez  environ une cuillère à soupe de semoule très fine sur ce fond. Disposer les prunes lavées et séchées mais non dénoyautées (car si vous les dénoyautez elles feront encore plus de jus).



Recouvrir avec le dessus préalablement étalé en disque de la bonne taille. Percez ensuite une cheminée au milieu pour laisser la vapeur sortir pendant la cuisson. A l'aide d'un pinceau, badigeonner le dessus avec le jaune d’œuf battu dans le lait, pour donner une belle couleur dorée.



Cuire environ 45 minutes à 180°C (thermostat 6).

Verdict : 
Je préfère le manger encore chaud. Attention au moment de servir, la pâte est alors friable. L'acidité des prunes contraste avec le côté de la pâte, mmm.... un vrai régal !
Froid il excellent également et plus facile à couper car le jus des prunes est figé.

Dans certaines recettes on conseille d'ajouter du sucre au dessus des prunes. Je ne l'ai pas fait ici et n'ai pas regretté ! Néanmoins si vous craignez vraiment le caractère acide des prunes, saupoudrez un peu de sucre en poudre (environ une cuillère à soupe) sur les prunes avant de mettre le dessus du pâté.


Quelques restes suffisent pour un atelier tartelettes avec les enfants...



Que boire avec ?
Essayez donc un Coteaux de l'Aubance...

Edit Avril 2015 : ma recette a été sélectionnée pour le challenge dessert régionaux sur le site de Femme Actuelle !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

DIY Sérum Visage anti-imperfections à l'Aloe Vera pour le Carnaval des Blogs et des Plantes de Mars : Recette Express

Sirop Maison Mélisse du Jardin et Citron

DIY : Remède Maison à l'Huile Essentielle de Cannelle, contre les Cochenilles et les Pucerons - Astuce Jardin # 1