Cucurbitacées d'automne...

Ne donnent-elles pas envie ces belles cucurbitacées, cueillies sous le soleil d'un dimanche d'octobre ? Il était temps de les cueillir, avant le déluge de cette semaine. Mes courges ont mûri tout l'été, après s'être semées toutes seules pour la plupart, en tous cas pour les "potirouilles" comme on les appelle à la maison. Elles apprécient manifestement le gîte et le couvert que nous leur offrons : une terre bien arrosée d'Anjou, une exposition sud et un bon drainage, du compost ou du fumier selon les arrivages.



Potimarrons et Courge de Nice semés à gauche, potirouilles à droite

Les potimarrons, dans les Cucurbita maxima dont font partie les potirons, ont ma préférence pour la finesse de leur chair, sont des graines achetées. 


Une courge de Nice (Cucurbita moschata), une des dernières survivantes qui nous rappelle l'été (en admettant que nous en ayons eu un cet année;-). Nous les mangeons habituellement plus jeunes, comme des courgettes, dont elles diffèrent par leur goût un peu plus sucré et leur chair plus ferme. Mûres, elles atteignent facilement les 60 cm de long, et presque sans graines sauf dans la partie renflée. Elles restent fermes et comestibles (en soupe) plus de 6 mois après cueillette ! Testé plusieurs fois de suite lorsque l'on oublie d'en ramasser une dissimulée l'été sous un feuillage exubérant...
  
Courge de Nice

Voici donc de nombreuses recettes en perspectives, et peut-être quelques décorations d'Halloween, qui sait ?

Selon vous, potiron ou potirouille ?

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

DIY Sérum Visage anti-imperfections à l'Aloe Vera pour le Carnaval des Blogs et des Plantes de Mars : Recette Express

Sirop Maison Mélisse du Jardin et Citron

DIY : Remède Maison à l'Huile Essentielle de Cannelle, contre les Cochenilles et les Pucerons - Astuce Jardin # 1